Quel est le bon moment pour démarrer un business?

J’ai souvent remarqué qu’essayer de me préparer à outrance dans un projet ne faisait que repousser la réalisation de ce projet.

Alors je ne dis pas qu’il faut tout le temps être à l’arrache et se lancer en dilettante dans des choses dont on ne sera pas capable d’en assumer la réalisation cependant, je trouve que c’est très important de s’autoriser à s’investir dans un projet sans tout maîtriser.

Je suis un fidèle partisan du pragmatisme et je réalise que j’ai beaucoup appris en me lançant sans trop savoir ce que ça allait donner.

Ça s’appelle simplement se mettre en action.

Se développer en se lançant et grandir sur le terrain…

Qu’est ce que ça coûte d’essayer ?

Mais essayer sérieusement !

On ne peut pas tout apprendre dans les livres ni dans les conférences.

On peut y collecter des informations, de l’inspiration voire de la motivation.

Mais concrètement…

Qui peut mieux que toi savoir comment mettre en mouvement tes intentions, tes projets de vie, tes rêves ?

Il n’y a pas une manière de faire et il n’y a pas non plus des modes d’emploi pour tout.

Il y a des choses qui t’appartiennent et qui passent aussi par le ressenti.

Je ne pense pas que faire l’amour t’a demandé de consulter un coach, des formations en ligne, ou même des encyclopédies (Quoique quand je vois que des personnes apprennent des textes par cœur pour séduire … lol j’arrête là) .

C’est justement ce sentiment où on a pas le contrôle sur tout qui rend la chose si excitante !

Et c’est dans cette démarche là que tu vas faire appel à des ressources qui te sont propres, des ressources qui vont apparaître et te montrer en quoi tu es bon.

Se lancer, c’est audacieux et à la fois c’est une rencontre avec soi.

C’est un peu le jeu du Cap pas Cap.

C’est se prouver qu’on est capable de faire des choses qui nous dépassent et se donner la preuve qu’on a bien plus de ressources que l’on ne pense à l’origine.

Dans l’action, on se pose beaucoup moins de questions inutiles.

Je n’ai pas attendu d’être un professionnel des évènements pour en faire.

Je me suis rendu à beaucoup d’évènements.

Ça m’a plu.

J’ai ressenti un truc puissant. Ca m’a motivé et en voyant les autres faire, je me suis dit que je pouvais faire pareil ou plutôt à ma façon.

Alors oui certainement, il faut des prédispositions.

Mais c’est parce qu’on a des prédispositions qu’on sent si les choses accrochent ou non.

Les facilités qu’on a quelque part témoignent d’un intérêt que l’on porte pour un domaine.

Je n’ai pas attendu d’être prêt pour faire mon premier networking.

Pour tout te dire, j’étais en flip total. A un tel point qu’à un moment j’ai dû sortir de la salle et m’enfermer dans les toilettes pendant quelques minutes pour me demander ce qu’il m’arrivait.

– Pourquoi avais je eu l’idée de regrouper tout ce monde ?
– Qu’est ce que je vais leur dire maintenant ?
– Qui je suis pour organiser ce regroupement d’entrepreneurs ?

Oui c’est vrai, je n étais pas encore un entrepreneur mais ce qui est très important c’est que j’avais pris cette posture que je désirais fortement incarner.

Et c’est là que tout a commencé.

A force de jouer cette posture, le développement et la maîtrise de compétences entrepreneuriales se sont mises en place.

Ce qui m’a permis de quitter les toilettes, c’est que je trouvais la chose flippante mais hyper excitante.

Un saut dans l’inconnu dont j’allais être indubitablement fier !
« Mince ! Ce truc qui me tourne dans la tête depuis des mois, je suis en train de le faire ! »

Félicitations ! Tu as fait un premier pas ! Et quel pas ! C’était plutôt une grande marche dans mon développement.

Je pouvais me féliciter d’avoir enfin réalisé ce qui m’attirait depuis un moment.

Voilà comment je crée petit à petit la confiance dans tout ce que je réalise mais il ne faut pas chercher la confiance absolue en toute chose.

Garder toujours de l’excitation dans ce que je fais m’est essentiel et ça passe toujours par l’engagement dans des projets toujours plus grands.

Des choses qui me challengent !

Faire les choses avec confiance, c’est aussi accepter de composer en improvisant. Faire appel à ses propres ressources. C’est tellement puissant d’accepter de ne pas tout contrôler car ça permet de s’adapter au quotidien.

Rien n’est figé, tu le sais. Il y a toujours des imprévus dans les projets que l’on met en place.

C’est une hérésie d’attendre que tout soit maîtrisable pour commencer un projet. Et c’est ça l’aventure. Ton aventure !

📩Rejoins gratuitement ma liste de contacts VIP (reçois les nouveaux contenus par email avant tout le monde)

Pour rejoindre le groupe clique icihttps://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs/