All Posts by Steeve

Opportuniste? Pourquoi?



Tu connais certainement la chanson l’Opportuniste de Jacques Dutronc ? 
Celui qui retourne sa veste à chaque fois que les régimes politiques changent pour être toujours du bon côté.
Aujourd’hui, on va voir comment « être toujours du bon côté » mais pas en mode « queutard » ou « hypocrite ».
Non, aujourd’hui, j’aimerais te montrer comment je suis opportuniste face à la difficulté que peut représenter la mise en route d’une activité.
Lorsqu’on débute une activité, il faut beaucoup de compétences : 
– Informatiques (site internet, auto répondeur, matériel vidéo/audio , logiciels de montage)
– Organisationnelle : (Optimiser son Emploi du Temps pour abattre beaucoup d’actions au quotidien)
– Branding : (Savoir véhiculer une image alignée avec nos valeurs)
– Communication (Apprendre à parler à une audience, composer avec sa timidité si elle existe, à structurer ses idées, savoir tenir en haleine un public…)
– Discipline : (Organiser de manière optimale ses objectifs à court/moyen et long terme sinon ça devient vite n’importe quoi #Procrastination)
Lorsqu’on s’aperçoit vraiment de la discipline et de la masse de travail qu’impose une activité, on s’interroge plus d’une fois au pied de la montagne avant de vouloir la gravir.
Un désir hardant d’entreprendre peut rapidement freiner ton ascension par cette peur d’être vite dépassé ou incapable d’assurer…
Attends un peu car j’ai très envie de te partager mon point de vue sur ce ressenti.
Est ce que ce défi d’entreprendre, ce ne serait pas la juste opportunité pour se former, progresser, grandir de la manière la plus pragmatique qu’il soit ? 
N’est ce pas OUF de se former au service de son PROPRE PROJET ? 
N’est ce pas FANTASTIQUE d’œuvrer au cœur de son PROPRE DEVELOPPEMENT ? 
C’est pour cela que je parle d’Opportunisme.
Apprendre pour réussir dans SON PROJET.
Développer des Compétences pour grandir avec notre activité. 
Devenir une meilleure version de soi en développant une Expérience. 
Que va-t-il se passer si tu es dans cette démarche ? 
Tu vas te rendre compte qu’en décidant de passer à l’action, tu vas atteindre des buts, des objectifs, la sortie de zone de confort que vont te demander ces efforts, vont te permettre d’acquérir de nouvelles compétences.
Ces nouvelles compétences vont élargir tes horizons d’action. 
J’ai bâti mon activité de Networking comme cela. 
En partant de zéro, sur un coup de tête, j’ai réussi à construire une activité qui m’a permis de quitter mon poste de fonctionnaire.
J’ai appris au fur et à mesure et maintenant, j’ai un panel de compétences qui me permet d’atteindre de nouvelles compétences jusqu’alors inaccessibles. 
Si tu as envie de découvrir cette méthode rejoins mes mails privés👉https://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs

Comment attirer le regard sur son activité professionnelle?

Imagine il est 20h, tu sors du travail, la nuit commence à tomber dans la ville. 
Tu cherches un restaurant pour dîner en solo. 
Un petit plan tranquille pour varier ton quotidien. 
Tu as juste envie de te mettre à l’aise et te faire servir en toute simplicité. 
Tous les restaurants sont ouverts, il y a même l’embarras du choix mais un détail te met dans une situation très inconfortable.
Il n’y a pas un chat dans les établissements de la rue que tu arpentes. 
Les chefs de salle sont sur le perron de la porte, affichent un grand sourire en te proposant la carte. Mais non. 
Ton instinct te dit non !
Et puis un peu plus loin, tu découvres un petit boui boui proposant de la nourriture qui ne paie pas de mine avec une petite terrasse occupée par des clients qui mangent tranquillement une petite formule du soir. 
Et puis, derrière la vitrine, tu remarques facilement des personnes assises sur des tabourets de bistrot dînant en hauteur face à la vitrine avec vue sur l’extérieur. 
Ce n’est pas exactement ce que tu recherchais comme plan mais bizarrement tu te sens l’envie de t’y installer. 
Pourquoi n’as tu déjà eu envie de t’installer dans un resto ou il n’y a personne ? 
Ca paraît louche
On se dit qu’il y a peut être un problème d’hygiène
Ce n’est sans doute pas bon…
Où peut être que le personnel n’est pas accueillant du tout… 
Tout cela pour te dire que l’absence de monde dans une activité est un réel problème car le monde attire le monde. 
L’homme est fait comme ça. Même moi qui déteste le bruit, l’agitation, les entassements, je n’irai jamais dans un restaurant étrangement vide. 
Pour ton Activité, c’est pareil. Si ton environnement n’est pas peuplé de prospects, c’est le même problème. 
Ca arrive à beaucoup d’entrepreneurs qui se découragent bien trop vite. 
Et c’est dommage ! 
Beaucoup peuvent penser que s’ils n’ont pas résultats, c’est qu’ils sont mauvais. 
Ou peut être que l’environnement n’est pas à l’écoute. 
Alors on se dit que ça ne vaut pas la peine et on abandonne de peur de dépenser trop de temps pour une cause perdue d’avance.
Pourtant, il existe une solution et les restaurateurs l’ont bien compris.
Tu remarqueras, les premiers clients sont généralement placés proche de la vitrine du restaurant pour que les passants les remarquent de l’extérieur.
Comme tu l’as compris les gens attirent les gens. C’est l’instinct grégaire. 
Que l’on soit social ou anti social, nous partageons tous ce même besoin de sécurité.
Ensuite, pour avoir longuement travaillé dans la restauration quand j’étais étudiant, j’ai remarqué que plusieurs établissements offraient de la gratuité pour la soirée d’ouverture par exemple. 
C’est une manière très intelligente de faire connaître ses produits mais aussi de permettre à un marché de t’ identifier facilement en leur montrant que tu es implanté dans son environnement propre. 
Si tu as une activité, le meilleur conseil que je puisse te donner est de faire un ou plusieurs petits évènements gratuits pour attirer la curiosité des prospects potentiels et leur faire découvrir ce que tu as à offrir. 
Qu’est ce que ça apporte concrètement ?
• Tu as donné à ton environnement l’opportunité de te faire connaître et tu leur as apporté de la valeur. 
• Les personnes qui sont venues à ton événement gratuit vont attirer d’autres personnes du simple fait de leur présence
• Par réciprocité, les personnes qui sont venues gratuitement à ton événement gratuit reviendront consommer chez toi. (même si il existe toujours des gratteurs qui ne viendront qu’aux évènements gratuits… il faut le savoir !) 
Cette technique ne s’applique pas seulement aux restaurants, tu l’auras bien compris. 
Il est possible de mettre en place cette stratégie pour n’importe quelle activité. 
Si tu as envie d’aller plus loin, je t’invite à découvrir la méthode que j’ai crée pour vivre de mes Networking, j’en parle quotidiennement dans mes mails privés.
Tout est ici: https://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs
Je te souhaite une belle fin journée ! 
Ps : il ne faut pas avoir peur d’être dans le don, c’est le meilleur moyen de créer des liens de confiance.

Pourquoi les arbres sont des entrepreneurs intelligents?

En me baladant dans la forêt il y a quelque jours, j’ai longuement observé un arbre.
J’en suis rapidement venu à l’idée que nous devrions prendre modèle sur lui.
Observons un peu leur modèle économique:
L’arbre produit de la matière végétale (écorce, branche, feuilles et fruits) 
Les feuilles lui servent de « panneau solaire » pour capter l’énergie de la lumière
A un moment donné les feuilles et les fruits tombent.
Les feuilles qu’il a produit se décomposent à ses pieds et servent non seulement de nutriments pour ses racines mais aussi de coussin de chaleur qui va isoler du froid les racines pour l’hiver.
Les fruits quant à eux vont soit créer un « arbre progéniture » soit servir aussi de nutriment pour l’hiver.
La question que j’ai envie de te poser:
Est ce que tu as une démarche écologique dans ton système de fonctionnement comme cet arbre?
Est ce que tu préserves ta propre énergie? 
Le problème le plus souvent rencontré dans l’entrepreneuriat, c’est de se retrouver rapidement à bout de souffle. 
On est épuisé car on disperse son énergie dans tous les sens. 
On a souvent cette fausse croyance que répandre son énergie un peu partout va nous accorder davantage de légitimité ou peut être de la reconnaissance. 
Si tu as une activité, je sais que c’est inconfortable de ne pas se sentir obligé d’en faire beaucoup partout à la fois.
Vouloir créer quelque chose de nouveau à chaque manifestation de son activité c’est tout juste impossible. 
Si tu étais un arbre, cela reviendrait peut être à créer des fruits différents pour chaque branche. 
Il est impossible de tenir ainsi sur une longue période. 
Il existe une solution où il est possible de travailler une fois sur le fond et ensuite de modifier la forme à chaque fois.
Pourquoi cette option est elle préférable? 
Agir sur la forme est beaucoup moins couteux en énergie que creuser le fond.
Si tu es entrepreneur et que tu utilises internet, je t’encourage à te créer une identité dans le réel d’abord et de la transposer sur le web ensuite en recyclant ton travail. 
C’est pour ça que je fais un parallèle avec l’arbre.
L’arbre se nourrit de sa propre production. 
Même si celle ci a déjà servi(création de feuille pour emmagasiner de la photosynthèse et de fruits pour se reproduire), il trouve une nouvelle utilisation pour ses racines lorsque feuilles et fruits sont tombés au sol. 
A mon sens, il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. 
Si tu as des offres, des services à proposer, c’est important de les faire exister dans le monde physique et de recycler tous tes efforts ensuite sur le web.
Combien de personnes voit-on sur internet se déclarer coach de « ? » 
alors qu’en réalité… Entre nous…
Qu’en est il vraiment? 
Si tu es entrepreneur, indépendant, coach, consultant, pour attirer des prospects il faut sortir du lot. 
Il te faut te créer toi même ta place.
Une Identité Entrepreneuriale dans le Monde Physique.
Et ce que tu as construit, tu pourras ensuite le transférer sur le web.
Pour aller plus loin, je t’invite à recevoir des mails exclusifs que j’envoie tous les matins. 
Tout est ici: https://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs
ps: Une ballade en forêt ça donne des idées, je le recommande!

Comment entreprendre comme un loup?

Sors du bois ou reste caché à jamais! 
Tout cela pour te dire: soit tu es remarquable, soit tu ne l’es pas.
Si sortir du bois, c’est faire comme tout le monde cela revient à agir comme un mouton.
En s’appropriant les mêmes codes, les mêmes valeurs, les mêmes objectifs, les mêmes ambitions, les mêmes rêves, on cherche à avoir un comportement qui cherche le consensus.
Si tu entreprends ou désire entreprendre cela va peut être te parler:
Le problème que j’ai longtemps rencontré a été de ne pas réussir à développer des offres personnalisées. Je proposais des Offres comme tout le monde. 
Mais à force de vouloir faire comme tout le monde, on ne devient personne.
En proposant un produit ou un service comme on voit partout, on est une goutte d’eau dans un océan d’informations. 
Les conséquences rendent souvent amer: On ne remarque pas que tu existes.
Personnellement je trouve ça très dommage car on a tous quelque chose de très intéressant à communiquer.
Toi comme moi avons une histoire, une sensibilité, une expérience qui nous est propre.
Alors chercher à communiquer comme la masse, c’est renier sa propre identité au nom de celle du groupe.
C’est certainement ne pas trouver légitime ce qui nous anime au quotidien.
C’est aussi réduire « le bruit de son existence » pour ne pas attirer les critiques dissonantes de son groupe d’appartenance. 
L’éternelle recherche du consensus… ça nous pourrit la vie! 
C’est tout à fait normal de réagir comme ça, notre culture nous a façonné ainsi.
Depuis que l’Education de masse existe, on nous décourage à prendre des initiatives, des risques, à sortir du rang, à tout simplement affirmer sa singularité.
Tout cela au nom de la Sacro Sainte:
Humilité: Ce n’est pas bien vu d’être fier de soi ou de faire plus que les autres. A l’école, dès que nous sortions du moule, enseignants comme camarades nous le faisaient remarquer immédiatement.
Sécurité: Sortir du cadre est perçu comme dangereux. Avant de quitter mon emploi d’Enseignant, certaines personnes m’ont fait comprendre que je mettais ma vie en jeu.
En fait, on est tout simplement amené à ne plus se faire confiance et à vouloir suivre un cadre trop rigide.
Donc, en ne sortant pas des sentiers battus pour trouver son propre chemin, on met de côté son véritable message par une manière de marcher, de penser, de s’exprimer qui n’est pas la nôtre. 
Si tu as une Activité, il existe une manière de faire qui va rendre ce que tu proposes authentique. Personnalisé. 
Juste propre à toi. Singulier. 
Si tu as une offre à proposer (un produit, un service), il te faut à tout prix la faire exister.
Mais exister différemment. 
Exister en fonction de tes codes à toi pour parler à des personnes qui vont se réjouir de t’écouter car elles entendent enfin un son de cloche qui ose se différencier.
Si elles se reconnaissent dans tes paroles, peut être se diront elles qu’enfin elles ne sont plus toutes seules à penser comme ça. 
Il s’agit de créer quelque chose qui non seulement te rend visible mais aussi quelque chose qui crée ton autorité et ton leadership.
Si tu as envie d’aller plus loin, je t’invite à recevoir des mails exclusifs que j’envoie tous les matins. 
Tout est ici: https://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs

Pourquoi le Business n’est pas une poupée gonflable?

A choisir, tu préfères un modèle en silicone ou un(e) vrai(e) partenaire? 
Tu as le choix entre du parfait complètement vide ou de l’imparfait rempli de qualités.
Pourquoi débuter une activité s’apparente souvent à la recherche d’une beauté irréprochable proche de la perfection Absolue? 
La semaine dernière lors d’un coaching, je me suis rendu compte à quel point on peut attacher une grande importance à l’esthétique que l’on veut donner à son activité.
On se lance dans une quête énergivore et chronophage de choses somme toute futiles lorsqu’on débute une activité: 
➡Les cartes de Visite
➡Un site internet hyper léché
➡Un super logo
➡La photo de Profil
➡Un beau bureau avec une belle trousse
➡La Recherche du Statut Juridique le mieux adapté pour optimiser son futur patrimoine
C’est vrai que c’est important d’être un minimum présentable. 
Mais entre nous… Est ce qu’un client vient te voir juste parce que ton Activité est tirée à quatre épingles?
Seulement 10% des micro entrepreneurs arrivent plus ou moins à vivre des revenus de leur activité.
Pourtant je suis certain qu’ils n’ont pas chômé pour avoir des clients.
Ils ont certainement dépensé un gros budget dans un site internet, du super matériel de bureau etc…
Bref, sur le papier tout est parfait! 
L’apparence du Business est botoxée à souhait. 
Mais alors pourquoi ces personnes ne trouvent pas de clients puisqu’elles sont si belles et si parfaites (je parle de l’activité hein!) ?
-Peut être qu’à vouloir ressembler à tout ce qui se fait on ne se fait plus remarquer…
-Peut être qu’à mettre le focus sur son apparence on ne regarde pas le besoin des autres…
-Peut être qu’on a oublié qu’il fallait servir un besoin… 
Pour tout te dire, j’ai mis du temps à comprendre tout ça. Et pourtant c’est tellement évident.
Le fait d’avoir crée une trentaine d’évènements (networking, ateliers) m’a permis de mieux comprendre comment cette mécanique fonctionnait . 
A force de chercher et de répéter des actions, j’ai compris des choses indispensables pour qu’une Activité fonctionne (et c’est ce qui m’a permis de quitter mon emploi d’Enseignant)
A savoir… Arrêter de se regarder le nombril et aller au contact des autres. 
Rendre service aux autres. 
Aider, apporter de la valeur, se faire connaître en créant des liens de confiance. 
Se créer une Autorité parce qu’on nous reconnait par les compétences que l’on propose.
Mais encore faut-il les proposer…
Juste montrer qu’on existe et pas que sur un site internet siliconé dont le trafic n’est pas suffisant pour te faire vivre…
Car oui, le plus important, ce sont les contacts lorsque tu débutes.
Pour suivre des mails exclusifs chaque matin, tu as juste à t’inscrire ici: https://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs

Pourquoi j’ai démissionné de mon Poste de Professeur des Écoles

Voilà c’est fait. J’ai démissionné. 

Tu as dû t’en douter à maintes reprises, j’ai fait beaucoup d’allusions à ce nouvel envol durant tout l’été. J’attendais juste que ce soit officiel pour pouvoir l’annoncer.

Aujourd’hui j’ai reçu ma lettre. C’est confirmé.

Cela faisait 10 ans que j’étais professeur des écoles et même si j’avais encore énormément de choses à apprendre dans ce métier, je crois en avoir touché les limites.
Plusieurs raisons m’ont poussé à quitter ce métier. Ce n’est pas forcément le métier qui m’a donné envie de partir mais plutôt l’environnement lié au métier.
La principale cause est le manque de bon sens et l’hypocrisie du système. Contrairement au portrait glorieux de l’école républicaine dont le fonctionnement est illustré par des textes officiels qui ne sont qu’une façade bien lustrée par des termes élitistes où le sens échappe un peu à tous, la réalité de l’école publique est bien plus éloignée de l’image que j’ai pu m’en faire. 
L’enfant, le futur citoyen est loin d’être au coeur des préoccupations et ce qui importe ce n’est pas vraiment son épanouissement. 
Ce qui compte, c’est son aptitude à adopter un code de conduite propre à celui de la masse. Ce qui compte c’est être assimilé, ne pas déborder de la moyenne (ni trop en dessous, ni trop au dessus) quelques soient les singularités de chaque individu. 
Là où la France voit notre Système Educatif comme un douloureux coût à supporter, voire à réduire… Certains de nos voisins nordiques y voient l’avenir d’un pays dans lequel il faut investir à tout prix.
Tu connais le clip « The Wall » des Pink Floyd? C’est ça! 
Alors les dirigeants, ceux qui tiennent la barre des institutions, ceux qui n’ont jamais connu la réalité du terrain, ceux qui ont toujours vécu dans une bulle et qui ne se sont jamais mélangés; ces mêmes personnes dictent comment devrait fonctionner l’école publique. 
Ces grands seigneurs préfèrent se tirer la nouille sur des termes bien intellos, des concepts tirés par les cheveux, tantôt des pseudo retours aux fondamentaux tantôt un pseudo intérêt à l’innovation en passant par la révolution numérique histoire de jeter de la poudre aux yeux. Mais y’a rien qui suit derrière. 
On se fout du monde en beauté. A l’heure d’aujourd’hui, en 2018, certaines mairies décident de ne pas installer internet dans les écoles. Normal. 
Là où l’égalité des chances devraient avoir lieu, je me suis rendu compte au fil des postes occupés que ce n’est pas du tout vrai. 
Un mensonge à peine caché. J’ai enseigné dans des quartiers en périphérie de Lille, où la veille de la rentrée je n’avais ni tableau, ni mobilier, ni fournitures dans ma classe. Quant aux manuels scolaires, sous couvert d’innovation pédagogique, nous pouvions faire sans. 
Ce sont des lieux où notre chère Martine ne fera jamais sa rentrée médiatique. Les écoles ornées avec goût et fréquentées par des tignasses blondes nommées « Lancelot », « Gabin », « Oscar » ou encore « Myrtille » auront un effet bien plus rayonnant sur l’institution lors de son apparition dans les médias. 
Là où l’école avait son rôle d’ascenseur social, elle ne fait finalement que reproduire les schémas sociaux déjà existants. C’est très étrange d’ailleurs car je vis dans un pays où les valeurs humanistes sont soient disant fortement ancrées.
Depuis toujours, j’ai entendu les politiques dire que la culture devait être au premier plan et l’Homme au coeur des débats de la société. On se dit qu’il pourrait y avoir une sensibilité particulière sur les problèmes d’éducation. 
Mais non. Là où on pourrait saisir la chance de profiter d’une richesse culturelle qui fait de notre société une mosaïque unique au monde, on la sectorise, on la compartimente. Bref, on ne fait que stigmatiser davantage des expressions de vie singulières en les percevant sous l’angle de la différence.
Et après on parle de problèmes d’intégration… Mais dès le plus jeune âge, ceux qu’on appelle « les personnes différentes » sont considérés comme « des autres ».
Le plus grand risque que l’on court, c’est peut être la consanguinité sociale, culturelle et intellectuelle… J’avoue, j’ai toujours du mal à comprendre pourquoi nous sommes toujours tant en retard sur ces sujets là.
Les jeunes ne sont pas cons. Ils le sentent bien. On leur demande de s’assimiler à un système qui ne cherche même pas à écouter qui ils sont. C’est plutôt le contraire, on demande aux jeunes non pas d’épanouir leur propre personnalité mais plutôt d’incarner des rôles qui ne leur correspondent pas. 
Et même par la force, c’est à dire par la violence morale des institutions, ça ne marchera jamais! Mais ça c’est comme l’écologie… On sait qu’il faudrait fonctionner autrement mais on continue pareil, on va droit dans le mur!
Je suis un Homme de projet, une personne qui aime faire bouger les choses et j’ai rapidement compris que je ne serai jamais pris au sérieux et que je ne pourrai pas avoir l’impact désiré en exerçant ce métier dans un tel contexte. 
Alors oui je démissionne mais je ne capitule pas. Je garde l’intime conviction de pouvoir aider des personnes à réaliser leurs projets et à s’émanciper. C’est le sens étymologique même de l’éducation. Educare. Guider vers l’extérieur. Rendre autonome. Voilà ce que je propose aux personnes qui ont envie de me suivre. Je veux continuer à travailler dans la relation à l’autre pour vous aider à vous épanouir à travers vos projets entrepreneuriaux. 
Je vois ce nouveau départ entrepreneurial comme une suite logique finalement. Je ne vais plus travailler avec des enfants mais avec des adultes qui ont décidé de garder leur âme d’enfant. J’ai envie de travailler avec des adultes qui rêvent encore et qui ont suffisamment d’enthousiasme et de détermination pour comprendre que tout est possible.
J’ai fait un long travail sur moi pour enfin réussir à m’émanciper et à prendre confiance. Je n’ai jamais eu plus de facilités ou de compétences que quelqu’un d’autres. J’ai simplement toujours refusé qu’on m’empêche d’aller au bout de mes projets. 
Je suis toujours allé au bout de mes convictions, chose impossible dans cette institution. Alors je la quitte.
J’ai un grand respect pour tous les enseignants qui font cette profession non pas pour être fonctionnaire mais vraiment par vocation. Ça demande une abnégation telle qu’il faut souvent s’oublier pour accomplir sa mission. 
Je ne partage pas ou plutôt je ne partage plus ce sens de la dévotion. 
J’ai compris que pour être utile pour les autres je devais être en accord avec moi même. Alors j’ai décidé de prendre les rênes de ma vie et d’arrêter de me mentir et de me sentir frustré. 
Je ne pouvais plus me plaindre une minute de plus. J’en ai eu marre de me voir comme une victime. Je savais que ça n’allait rien arranger.
J’ai donc préparé le terrain en commençant à organiser des networking sur Lille.  
Je savais qu’en organisant des évènements avec des Experts Inspirants dans ma ville, j’allais aider des tas d’entrepreneurs. Ça marche plutôt bien et je compte continuer ainsi.
Mais je vais aller plus loin. Je vais aller mensuellement dans plusieurs villes :
– Lille 👉 http://bit.ly/2MgI6Ke
– Toulouse 👉http://bit.ly/2OxnSIR
– Barcelone 👉 http://bit.ly/2nwiwlM 
– Montpellier 👉 http://bit.ly/2w7KV5o
– Marseille. 👉 http://bit.ly/ntwmars
– Lyon 👉 http://bit.ly/ntwlyon
Et prochainement je vais accompagner des personnes déterminées à s’accomplir à travers leurs projets. 
Je vous parlerai de tout ça prochainement. 
Je te souhaite une bonne journée.

Quel est le bon moment pour démarrer un business?

J’ai souvent remarqué qu’essayer de me préparer à outrance dans un projet ne faisait que repousser la réalisation de ce projet.

Alors je ne dis pas qu’il faut tout le temps être à l’arrache et se lancer en dilettante dans des choses dont on ne sera pas capable d’en assumer la réalisation cependant, je trouve que c’est très important de s’autoriser à s’investir dans un projet sans tout maîtriser.

Je suis un fidèle partisan du pragmatisme et je réalise que j’ai beaucoup appris en me lançant sans trop savoir ce que ça allait donner.

Ça s’appelle simplement se mettre en action.

Se développer en se lançant et grandir sur le terrain…

Qu’est ce que ça coûte d’essayer ?

Mais essayer sérieusement !

On ne peut pas tout apprendre dans les livres ni dans les conférences.

On peut y collecter des informations, de l’inspiration voire de la motivation.

Mais concrètement…

Qui peut mieux que toi savoir comment mettre en mouvement tes intentions, tes projets de vie, tes rêves ?

Il n’y a pas une manière de faire et il n’y a pas non plus des modes d’emploi pour tout.

Il y a des choses qui t’appartiennent et qui passent aussi par le ressenti.

Je ne pense pas que faire l’amour t’a demandé de consulter un coach, des formations en ligne, ou même des encyclopédies (Quoique quand je vois que des personnes apprennent des textes par cœur pour séduire … lol j’arrête là) .

C’est justement ce sentiment où on a pas le contrôle sur tout qui rend la chose si excitante !

Et c’est dans cette démarche là que tu vas faire appel à des ressources qui te sont propres, des ressources qui vont apparaître et te montrer en quoi tu es bon.

Se lancer, c’est audacieux et à la fois c’est une rencontre avec soi.

C’est un peu le jeu du Cap pas Cap.

C’est se prouver qu’on est capable de faire des choses qui nous dépassent et se donner la preuve qu’on a bien plus de ressources que l’on ne pense à l’origine.

Dans l’action, on se pose beaucoup moins de questions inutiles.

Je n’ai pas attendu d’être un professionnel des évènements pour en faire.

Je me suis rendu à beaucoup d’évènements.

Ça m’a plu.

J’ai ressenti un truc puissant. Ca m’a motivé et en voyant les autres faire, je me suis dit que je pouvais faire pareil ou plutôt à ma façon.

Alors oui certainement, il faut des prédispositions.

Mais c’est parce qu’on a des prédispositions qu’on sent si les choses accrochent ou non.

Les facilités qu’on a quelque part témoignent d’un intérêt que l’on porte pour un domaine.

Je n’ai pas attendu d’être prêt pour faire mon premier networking.

Pour tout te dire, j’étais en flip total. A un tel point qu’à un moment j’ai dû sortir de la salle et m’enfermer dans les toilettes pendant quelques minutes pour me demander ce qu’il m’arrivait.

– Pourquoi avais je eu l’idée de regrouper tout ce monde ?
– Qu’est ce que je vais leur dire maintenant ?
– Qui je suis pour organiser ce regroupement d’entrepreneurs ?

Oui c’est vrai, je n étais pas encore un entrepreneur mais ce qui est très important c’est que j’avais pris cette posture que je désirais fortement incarner.

Et c’est là que tout a commencé.

A force de jouer cette posture, le développement et la maîtrise de compétences entrepreneuriales se sont mises en place.

Ce qui m’a permis de quitter les toilettes, c’est que je trouvais la chose flippante mais hyper excitante.

Un saut dans l’inconnu dont j’allais être indubitablement fier !
« Mince ! Ce truc qui me tourne dans la tête depuis des mois, je suis en train de le faire ! »

Félicitations ! Tu as fait un premier pas ! Et quel pas ! C’était plutôt une grande marche dans mon développement.

Je pouvais me féliciter d’avoir enfin réalisé ce qui m’attirait depuis un moment.

Voilà comment je crée petit à petit la confiance dans tout ce que je réalise mais il ne faut pas chercher la confiance absolue en toute chose.

Garder toujours de l’excitation dans ce que je fais m’est essentiel et ça passe toujours par l’engagement dans des projets toujours plus grands.

Des choses qui me challengent !

Faire les choses avec confiance, c’est aussi accepter de composer en improvisant. Faire appel à ses propres ressources. C’est tellement puissant d’accepter de ne pas tout contrôler car ça permet de s’adapter au quotidien.

Rien n’est figé, tu le sais. Il y a toujours des imprévus dans les projets que l’on met en place.

C’est une hérésie d’attendre que tout soit maîtrisable pour commencer un projet. Et c’est ça l’aventure. Ton aventure !

📩Rejoins gratuitement ma liste de contacts VIP (reçois les nouveaux contenus par email avant tout le monde)

Pour rejoindre le groupe clique icihttps://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs/

 

Comment créer sa réalité grâce au relationnel?

En ce moment, je suis plus ou moins en mode Antoine de Maximy dans « J’irai dormir chez vous ».

Tu l’as compris, je vais te parler de relationnel car tout ce que j’entreprends est axé sur ce thème mais je vais te parler aussi un peu d’introspection, de rencontre intérieur.

J’ai vraiment envie de te partager ce que je vis au quotidien depuis plusieurs semaines maintenant.

Au fil de mon parcours dans les différentes villes que je traverse, le voyage m’ouvre les yeux sur la qualité des personnes que je rencontre.

Tantôt des amis de longues dates que je n’ai pas vu depuis très longtemps, tantôt des contacts grâce aux évènements que j’organise et qui se transforment en véritable lien d’amitié.

C’est incroyable ce que les rencontres nous réservent comme surprise.

Vraiment !

Imagine ce que je peux ressentir lorsqu’une personne qui ne m’a vu que deux fois vient me chercher en voiture sur une aire d’autoroute, m’offre l’hospitalité, me reçoit comme un roi, me partage son histoire avec confiance et me laisse les clés de sa maison pendant qu’elle va à ses rendez vous !
Je me sens tellement honoré qu’on me fasse autant confiance !

Dans l’action des voyages, je multiplie des rencontres magiques et je m’aperçois de plus en plus à quel point la réalité que nous vivons prend racine sur l’environnement que nous créons et recréons et non pas forcément sur ce que la vie nous a fourni à la base.

Rien n’est déterminé à l’avance !

Nous avons tous la liberté de transformer la réalité que nous vivons par des engagements vis à vis de soi. Ça s’appelle des choix. Les choix c’est loin d’être facile c’est certain, néanmoins les choix t’amènent toujours ce que tu as demandé.

Si ce n’est pas le cas, le choix a peut être été mal formulé ou l’intention n’y était pas.

Je ne crois pas au fatalisme même si certaines situations sont très difficiles à vivre.

Ce qu’il faut retenir ici comme message, c’est que quoiqu’il arrive, rien n’est définitif, nous avons tous un grand pouvoir, celui d’être créatif pour transformer les choses.

En ce moment, la vie me montre à quel point le monde est ouvert à qui veut bien l’accueillir.

Alors on pourra me montrer toutes les catastrophes qui tournent en boucle sur les médias, je continuerai à penser que non, le monde n’est pas si terne qu’on veut bien nous le montrer un peu partout. Non, le monde n’est pas si résigné. Non, le monde n’est pas si dangereux ou égoïste et non, tout le monde ne t’ignore pas.

Si tu te sens seul ou peut être mal compris … Juste questionne toi:

– Que fais tu pour qu’on vienne vers toi ?

– Quelle est ta part de contribution dans ce monde ?

– Jusqu’où es-tu prêt à partager avec l’autre?

Je n’essaie pas d’être dans la posture du donneur de leçons, au contraire, ce sont des questions que je me pose souvent lorsque je fais le bilan sur ce qui arrive (de mauvais et de bon).

Ce que je trouve intéressant dans cette démarche, c’est la remise en question permanente.

– Quelle posture ai-je vis à vis de mon environnement ?
– Qu’est ce que ça m’apporte ?
– Que dois-je mettre en place pour atteindre les résultats désirés?

La réalité que l’on vit est à la hauteur des risques que l’on prend pour sortir des zones connues.

Explorer apporte toujours du nouveau et probablement des outils pour atteindre les choses que l’on ne peut pas obtenir dans son environnement de base.

Ce que l’on a pas, il faut aller le chercher.
Les personnes que tu veux rencontrer car elles t’inspirent ou te nourrissent, il faut aller les voir.
Et si ça ne marche pas, ce n’est pas grave, il faut provoquer la réalité à nouveau.

La réalité se construit, la réalité se cherche comme on « cherche » une personne.

J’ai presque envie de dire que tout ça est mécanique.

Une action engendre toujours un mouvement, une énergie en retour.

En mettant le focus sur le relationnel dans mon environnement, je reçois une belle contrepartie.

Je ne m’envoie pas de fleurs en écrivant cela, je constate simplement que là où nous mettons notre énergie, tu peux appeler ça comme tu veux « l’univers », « la vie » ou autre chose… il y a toujours une réponse.

📩Rejoins gratuitement ma liste de contacts VIP (reçois les nouveaux contenus par email avant tout le monde)

Pour rejoindre le groupe clique icihttps://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs/

Comment les relations humaines orientent notre vie?

Au fil du temps, je me rends compte à quel point les relations humaines représentent un élément constructif pour son propre développement.

En bref, qu’est ce qu’une connexion humaine selon moi ?

Un lien fort, un lien constructif où chacun trouve son intérêt, ou chacun voit midi à sa porte et envisage la relation comme un levier d’évolution grâce à l’autre.

Pas de dépendance à l’autre. Non. Surtout pas. L’un n’a pas besoin de l’autre.

En revanche, la nuance réside dans le fait que l’un et l’autre peuvent s’offrir une transcendance exceptionnelle lorsqu’ils sont en compagnie l’un de l’autre.

Simplement une idylle combinaison entre deux ou plusieurs êtres.

Tout comme les parfums de glace, ils peuvent se combiner ensemble pour donner un goût qui transcende chacun des parfums individuellement.

Un lien qui n’a pas besoin d’être forcé ni surjoué par un jeu d’hyprocrisie pour que la relation perdure dans le temps.

Voilà une connection authentique :
Simple et spontanée. Naturelle.

J’ai passé ces derniers jours dans la Drôme.

Voyant mes péripéties dans le mouvement des actions que je mène au fil des villes, des amis rencontrés en Martinique que je n’avais pas vu depuis plus de six ans m’ont invité à passer quelques jours chez eux.

Je les ai connu simplement en couple maintenant ils sont avec trois enfants.

Trois enfants ! Les oufs !

Depuis la Martinique, leur vie a évolué et en même temps ma vie n’est plus la même non plus.

Nous sommes restés toutes ces années sans vraiment échanger.

De l’eau a coulé sous les ponts et malgré cela, malgré les évolutions de chacun, nous avons retrouvé le même point de rencontre.

Une connection :
Le goût de partager les expériences vécues, la curiosité de mieux connaître comment fonctionne l’autre.

Je vous le dis, je suis dopé aux relations humaines.

Les voir me fait grandir.

Ils m’ont offert un regard sur ma propre évolution et je suis admiratif de ce qu’ils ont réussi à construire.

Ils ne s’en rendent pas compte mais ils font quelque chose d’exceptionnel.

Ils s’aiment passionnément après plus de 17 ans de vie en couple et ils continuent de vivre leur vie comme une aventure.

Celle de voir la vie comme un voyage.

Celle d’accompagner inconditionnellement leurs magnifiques progénitures dans les premiers moments de la vie. Ils sont beaux et ils m’émeuvent.
Même quand ils s’énervent (et surtout), ils sont touchant par le grain de beauté provençal qui enchante leur parlé.

Voilà, j’ai trouvé précisément ce que je kiffe tant chez eux :
Ils sont pleinement les acteurs de leur propre pièce de théâtre !

Il y a de l’amour, de la passion, du burlesque, des fous rires, de l’absurde, du romantisme, de l’aventure, de l’inattendu…

Ils vivent simplement et ont compris que la richesse de la vie s’exprime dans les petits riens du quotidien.

Ils me touchent tant peut être parce que nous partageons des valeurs communes mais nous le vivons différemment.

Ça me parle tant quand des personnes expriment à leur manière leur soif de découverte, de liberté, de rencontres, leur côté passionné, le goût de transmettre, l’aptitude à contempler, leur manière de tout exprimer, l’envie d’être en mouvement , leur organisation en travail d’équipe…

Je pourrais les écouter parler pendant des heures tant leur quotidien si simple en apparence est riche en évènements.

Ils ont tout compris ! Ils ont les deux pieds dedans ! Ils vivent la Vie.

La leur ! Et je peux t’ assurer qu’elle ne ressemble à aucune autre.

Mais quel cadeau pour leurs enfants !
Une vraie famille avec de l’Amour.

Je te partage cela pour te témoigner le bonheur qu’apporte une connection. :

  • Le partage d’abord de Valeurs communes
  • La découverte de Valeurs que tu ne voyais pas si importantes.  

Ils m’ont fait rêver avec leur famille.

C’est possible de vivre une aventure intense même avec des enfants. J’avais besoin de le voir je crois.

C’est peut être pour ça que nos routes se sont recroisées.

Je vois les connections comme des boussoles sur notre chemin. Des guides.

Des personnes qui sont là pour te faire avancer et que tu enrichis certainement par la même occasion.

Et ça se retrouve dans tous les domaines de la vie que ce soit dans l’amitié, dans l’amour, le business, la vie en voyage…

Une connection est un levier relationnel qui te permet d’atteindre tes buts les plus profonds.
C’est l’expérience d’une autre personne qui vient éclairer ce que tu recherches fort à l’intérieur de toi.

Le monde est tellement riche. Tout est là.

📩Rejoins gratuitement ma liste de contacts VIP (reçois les nouveaux contenus par email avant tout le monde) Pour rejoindre le groupe clique icihttps://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs/

Comment faire confiance en sa vision?

Est-ce que tu es suffisamment loufoque pour réaliser ce que personne n’a encore jamais accompli ?

Finalement, ce que l’on considère comme de la folie n’est peut-être que la réalisation ou l’expression d’un comportement ou d’une attitude qui n’entre pas dans la norme.
C’est peut-être refuser un mode de vie pour lequel on nous a éduqué depuis toujours…

En se fiant à la norme, on reçoit une approbation des institutions, de la famille, des amis etc… mais au final :

  • Est-ce que nous nous réalisons ?
  • Est-ce que nous créons la vie que nous voulons ?
  • Est-ce que nous construisons la vie telle que nous la rêvons depuis notre enfance?
  • Est-ce que ce que tu fais sert tes propres intérêts? tes envies les plus profondes?
  • A qui fais tu plaisir au final ?
  • L’énergie dépensée à servir des valeurs est-elle orientée sur des valeurs qui te sont propres ?

Ces intérêts et ces valeurs qui font que tu es épanoui et que tu peux apporter le meilleur de toi même à la société, voilà le plus important pour chacun et pour le bien de tous.
S’aligner sur la norme, c’est peut-être se résigner à suivre un modèle standard.

Je pense que ce n’est le souhait de personnes de s’aligner docilement sur un mode de vie que l’on nous impose.

  • Que nous manque-t-il pour reprendre la possession de tous nos moyens et passer à l’action ?
  • De l’audace, de la confiance en soi, de l’autonomie ?

Peut-être tout simplement croire que notre folie n’est pas si folle à partir du moment où nous pensons sincèrement qu’elle a sa place dans ce monde.

Au même titre que nous existons en tant que personne, notre folie a peut être besoin de crier, exprimer, déployer sa présence !

Les personnes qui ont changé le monde en le voyant différemment ont toujours été perçues comme folles au prime abord.

Vouloir entreprendre, quelque part c’est avoir une foi inconditionnelle en sa vision et vouloir changer le monde avec sa propre vision.
Cette vision tu ne la trouveras ni dans ce que j’écris, ni dans tout ce que tu consultes sur internet, ni dans les réseaux sociaux ou les livres mais juste en toi.

En te questionnant: TOI!

  • Qu’est-ce qui te donne une énergie qui te rend inépuisable dans la vie ?
  • Pour quelle cause aucune personne ou aucune contrainte ne peut t’arrêter ?
  • Quelles sont les pensées, les émotions qui te brûlent la poitrine ou te met des papillons dans le ventre lorsque tu les visualises et les ressens véritablement en toi?

Si tu le ressens, l’intention est là, l’embryon de ton projet existe.
A toi de veiller à la bonne gestation de ta Folie.

 
📩Rejoins gratuitement ma liste de contacts VIP (reçois les nouveaux contenus par email avant tout le monde)

Pour t’inscrire, il te suffit de cliquer ici: https://lenetworkingdesteeve.com/mails-exclusifs/